LONDRES 2012

Objectif Londres

 

À Londres, la France sera engagée dans 16 des 20 sports que comprend le programme des Jeux Paralympiques, dont trois sports collectifs en plus par rapport aux Jeux de Pékin en 2008.

À noter, trois nouvelles catégories sont ouvertes aux sportifs déficients intellectuels : en athlétisme, tennis de table et natation.

Sports individuels : athlétisme, aviron, cyclisme (route et piste), équitation, escrime, haltérophilie, judo, natation, tennis, tennis de table, tir à l’arc, tir sportif et voile

Sports collectifs : basket fauteuil (femmes), cécifoot (foot à 5) et rugby fauteuil.

Sports où la France ne sera pas représentée (non-sélection ou discipline non pratiquée en France) : basket fauteuil (hommes), goalball, boccia, volley assis et football à 7.

 

 

L’OBJECTIF À LONDRES

La délégation Française vise la 9ème place au classement des nations. Pour atteindre cet objectif, les athlètes français ambitionnent de remporter 16 médailles d’or. Le bilan global des compétitions internationales amorcées depuis 2010, permet de viser ce niveau, la France ayant réintégré le concert des meilleures nations avec 75 médailles en compétitions internationales contre 64, il y a 4 ans à l’approche des Jeux de Pékin.

 

LA CONCURENCE 2012

Devant la France, le TOP 4 composé de la Chine, la Grande-Bretagne, l’Ukraine et les USA, reste intouchable. Certaines nations émergentes sont également hors d’atteinte, comme la Russie et surtout le Brésil qui prépare ses Jeux de 2016.

 

RAPPEL PéKIN 2008

Aux Jeux Paralympiques de Pékin en 2008, la France terminait 12ème au classement des nations (9ème au nombre de médailles), avec 52 médailles dont 12 d’or, 21 d’argent et 19 de bronze. L’Equipe de France fut récompensée dans 11 des 13 disciplines où elle était engagée.

 

BUDGET

Le budget prévisionnel de la participation de la délégation française aux Jeux paralympiques s’élève à 1 900 000 €, avec une aide substantielle du Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative (via le CNDS) et le soutien de nombreux partenaires.